AMG GT R et GT C Roadster [AMG Live 2017]

La semaine dernière, j’ai pu prendre le volant des deux derniers monstres sortis  des ateliers d’AMG sur le circuit de Chenevières. On commence par le roadster GT C et on termine par la bête GT R avec une belle surprise en très les deux 😉

La belle

L’AMG GT C, c’est la version méchante du roadster AMG. Le V8 4.0l Biturbo sort 557ch et 680Nm de couple quand l’apparat reprend les codes de la bestiale GT R. Calandre « Panamericana » rappelant les SLR ayant couru la fameuse course, voies élargies et nouveaux boucliers avant/arrière. Son plus gros avantage est de pouvoir décapoter pour profiter des borborygmes du V8 en Dolby.

mercedes-amg-gt-c

Encore plus désirable toit ouvert l’AMG GT

Au volant, les sensations me rappellent que mon souvenir de l’AMG GTS est resté très frais dans ma mémoire. Le roadster GT C offre les mêmes sensations avec un châssis super verrouillé, sans perte notable de rigidité par rapport au coupé. Le V8 éructe et vous enfonce dans le baquet. Presque pas de lag et zéro inertie ! A tel point qu’un se retrouve vite surpris par le rupteur. La boîte double-embrayage 7 rapports est exemplaire égrène les rapports sans coupure et le « powerplant » se mue en mitraillette.

mercedes-amg-gt-c

Trapue … mais élégante …

Grosse nouveauté, les roues arrière directrices font leur apparition, tout droit issues de la GT R. Résultat : un énorme gain d’agilité dans les enchaînements techniques et de stabilité dans le rapide. Elles viennent seconder un train avant précis et informatif, que du bonheur quoi. Avec tout ça, une accessibilité inédite alors sur des autos de ce calibre. Pour rappel, l’AMG GT C c’est 3,7s de 0 à 100 et 316 km/h en pointe … Ça cause …

La surprise

La surprise prend forme de la SL 63. Le roadster emblématique de la marque à l’étoile se voit transformé en dragster de folie par les ateliers d’Affalterbach. Le V8 Biturbo cube 5.5l ici et sort 585ch, tout comme l’AMG GT R. La différence c’est que le couple culmine ici à 900Nm !! Résultat : inutile d’aller chercher la zone rouge tandis que la poussée dantesque propulse le lourd SL de 0 à 100 en 4,1s. Sur demande (option) la bride peut même être reculée à 300 km/h.

mercedes-amg-sl-63

Etonnamment à l’aise sur circuit …

Le plus surprenant au volant, c’est l’absence totale de roulis et de tangage inhérente à l’Active Body Control qui contre-balance les effets susmentionnés. Il en résulte une agilité hallucinante pour la taille et le poids de l’engin, qui se révèle même fun sur circuit grâce à son mode « Race » qui rend l’ESP plus permissif. On peu alors jouer avec l’auto étonnement agile, progressive et informative. Une arme sur la route, un jouet sur circuit et la possibilité de cruiser décapoté en enroulant simplement sur le couple débordant.

La bête

La bête, c’est l’AMG GT R. La supercar du lot jouit d’un pédigrée impressionnant : 585ch, 700Nm, des trains roulants entièrement retravaillés, des roues arrière directrices, une aéro complètement revu (et actif) et un anti-patinage paramétrable sur 9 lois, via une molette sur la planche de bord, comme en course. Tous ces paramètres lui ont permis de boucler la Nordescheilfe en 7:10.92 …

mercedes-amg-gt-r

De supersportive à supercar, il n’y a qu’un pas …

Au volant, l’échappement interpelle en premier. C’est brut, sauvage, ça intimide. Un premier tour pour « tâter le terrain » met en confiance, ça passe déjà fort. Ensuite, on attaque de plus en plus. Ultra rigide et agile dans le serré, les vitesses de passage impressionnent. Plus c’est rapide, plus c’est stable et l’optimisme devient vite une affaire de culot. Les prises d’appui sont immédiates, le train avant devient un vrai scalpel et le châssis paraît ventousé au tarmac, c’est jubilatoire.

mercedes-amg-gt-r

Lame, spoiler, diffuseur, l’aéro actif fait son petit effet … de sol …

Je suis réellement surpris de l’accessibilité des performances de ce GT R. On va vite, très vite, avec un facilité déconcertante avec cet engin pourtant pointu et tellement affuté qu’on se rapproche réellement des performances de la catégorie GT sur circuit. Tout comme ses concurrentes directement issues de la catégorie GT3, cette AMG GT R mêle excitation et efficacité à toute épreuve le tout, avec des plaques d’immatriculation…

mercedes-amg-gt-r

Que de merveilles aujourd’hui mais le coup de coeur, c’est lui …

J’ai bien fait de me lever moi

Le bilan de cette journée, c’est une belle confirmation avec l’AMG GT C, mêlant bestialité et fun avec l’aspect roadster, une belle surprise avec le SL 63, engageant et récompensant malgré sa définition plus « pépère » et un énorme coup de coeur avec l’AMG GT R, bestiale dans tous ses aspect, redoutable d’efficacité et enivrante à souhait. Highlight de la journée, l’AMG GT R m’aura conquis, je veux y retourner, j’en veux une pour moi, tous les jours …

FICHES TECHNIQUES

AMG GT C

Moteur : V8 Biturbo 3.982 cm3

Puissance / Couple : 557ch / 680Nm

Poids : 1735 kg

0 à 100 km/h : 3,7s

VMax : 316 km/h

Tarif : 171.200€

SL 63

Moteur : V8 Biturbo 5.461 cm3

Puissance / Couple : 585ch / 900Nm

Poids : 1845 kg

0 à 100 km/h : 4,1s

VMax : 250 km/h

Tarif : 181.400€

AMG GT R

Moteur : V8 Biturbo 3.982 cm3

Puissance / Couple : 585ch / 700Nm

Poids : 1630 kg

0 à 100 km/h : 3,6s

VMax : 318 km/h

Tarif : 174.800€

VIDEOS

PHOTOS

0