Audi a présenté, il y a quelques jours, la nouvelle déclinaison de son porte étendard, la A7 en version sportback.

Beaucoup plus coupé que berline la ligne de la nouvelle A7 sportback donne l’air de s’allonger. Un capot immense qui semble ne jamais en finir, une ceinture de caisse haute, de faibles surfaces vitrées et une chute de pavillon typé coupé. La plus grosse nouveauté de ce nouvel opus se trouve dans le dessin des feux arrière avec cette bande lumineuse courant sur toute la malle. Un style de coupé certes, mais des dimensions de limousine : 4,96m de long, 1,90m de large avec un empattement de 2,92m.

Sous le capot, la sportback accueillera, à son lancement, le V6 3.0l TFSI de 340ch et 500Nm lié pour la première fois avec une mini-hybridation (MHEV) histoire d’améliorer la consommation et le confort sonore.

A l’intérieur, la technologie est plus que prépondérante, le nouveau virtual cockpit dont la définition a encore augmenté (si c’était possible), un double écran tactile sur la console central. L’ecran supérieur est destiné au système d’infotainment, l’écran inférieur sert, quant à lui, au confort (climatisation, sièges chauffants …)

Adieu le système MMI, bonjour au nouveau système entièrement tactile, dont la fiabilité est à espérer. Selon les finitions, l’A7 Sportback adoptera des équipements dernier cri comme une commande vocale perfectionnée, Internet et une optimisation du dialogue entre les différentes Audi équipées du même système, perfectionnant ainsi les informations trafic. La conduite semi-autonome est évidement présente sur la nouvelle A7 ainsi que 39 aides à la conduite. Avec l’option de sonorisation la plus élevée, Audi installe un système Bang&Olufsen Advance Sound System en 3 dimensions.

La nouvelle Audi A7 Sportback sera commercialisée à partir de février 2018 en Allemagne au tarif de 67 800€ pour la version T55 TFSI S Tronic.

VIDEOS

PHOTOS

0