ESSAI BMW X6 40d F16

Ce n’est pas une nouveauté sur le marché mais je l’ai redécouvert à l’occasion de notre Road Trip genevois, le BMW X6 40d a ouvert pour moi de nouvelles perspectives automobiles.

Le tour du proprio

Je l’avais essayé brièvement à sa sortie en version 30d et il m’avait déjà fait bonne impression. Durant une grosse semaine, le BMW X6 deuxième génération (F16) nous a accompagné sur un gros Road Trip entre Paris, Genève et Magny-Cours, cette fois-ci en version 40d.

BMW X6 40d

Sans aller jusqu’au M50d, cette version 40d est quasiment idéale pour le X6

Le X6, c’est le précurseur des SAV, pour « Sport Activity Vehicle ». Ce « SUV Coupé » a ouvert avec sa première génération une nouvelle niche. Depuis, certains se sont engouffrés dans cette brèche, comme Mercedes, avec le GLE Coupé. A la sortie de la première génération, je n’étais – vraiment – pas fan du X6. Une ligne de canard en plastique et aucune justification par rapport au X5, qu’à l’époque je possédais. Et puis j’ai eu l’occasion de prendre en main cette première génération. La ligne ne me plaisait pas mais le comportement routier faisait un gros pas en avant par rapport à un X5, qui singeait déjà la berline rigoureuse

BMW X6 40d F16

Une ligne particulière … qui a su s’imposer

Le X6, c’est donc une ligne de SUV Coupé et des dimensions légèrement différentes du X5 sur cette nouvelle génération. 4,91m de long (+2cm par rapport au X5), 1,70m de haut (-6cm) et surtout, 1,99m de large sans les rétros (+5cm). Le gros bébé en impose et sa ligne s’assagit quelque peu. Il paraît plus mature, plus posé, plus réfléchit. Notre version 40d Exclusive disposait en plus de la monte en 20″, chaussée en 275 à l’avant et 315 à l’arrière.

BMW X6 F16

Posé et imposant … surtout avec la monte en 20″

A l’intérieur, on retrouve à peu de choses près l’habitacle du X5. Un superbe dessin, une ergonomie poussée, une finition exemplaire tant au niveau des ajustements que de la qualité des matériaux et du cuir partout. La pleine fleure court des sièges au tableau de bord en passant par les contre-portes et la console centrale. Même avec le cuir noir de notre modèle d’essai, c’est la claque visuelle. Pour parfaire le tout, les plaquages en peuplier veiné sont du plus bel effet. Seule différence avec le X5, la garde au toit à l’arrière s’abaisse (toutefois, les plus d’1m80 ne seront pas à l’étroit) et le coffre perd en volume et en pratiticité (il perd le double battant et 70L en 5 places pouvant aller jusqu’à – 200 litres en 2 places).

BMW X6 40d F16 intérieur

Un habitacle qui – pleine – fleure bon le voyage

Quoi qu’il en soit, on est bien à bord, notamment avec les sièges « Advance » réglables sur tous les plans et parfaitement enveloppants. Ça donne clairement envie de prendre la route tout ça, alors c’est parti.

Sur la route

En ville, le X6 est bien aidé par une bonne vision périphérique et une direction bien démultipliée. Il faudra seulement un petit temps d’adaptation dû au gabarit de l’auto. Long et large, il aura un peu de mal à se faufiler dans les endroits exigus. Je n’ai cependant jamais eu de problème une fois le gabarit appréhendé. Sur les grands axes et les voies rapides, aucun soucis. Insonorisation au top, régulateur adaptatif, maintien dans la file, sono Harman Kardon généralissime et confort de roulement nettement en hausse par rapport à la génération précédente. Le 6 cylindres en ligne, fort de 313ch et 630Nm sur la version 40d est lui un modèle de souplesse et d’onctuosité. Que ce soit en accélérations ou en relances, il est exemplaire. Le 0 à 100 est abattu en 5,8s et il n’a aucun mal à atteindre 240 km/h.

BMW X6 40d F16 Snow

Il est à la hauteur de son pédigrée … quelque soient les conditions

Mais là où il fait clairement la différence ce X6, c’est quand ça tourne. Quand le réseau secondaire se resserre le xDrive fait des merveilles et le système de « Torque Vectoring » opère de sa magie à l’arrière en freinant la roue intérieur et en accélérant la roue extérieure en virage. Il en résulte un gros bébé mobile, communicatif, qui donne l’impression de tourner autour de vous. Sentiment jusque là uniquement réservé aux berlines et sportives de la marque. Assez saisissant. Entre les virages, pas de soucis, le 40d envoie comme il faut et offre une allonge caractéristique des blocs 6 cyl diesel de la marque. C’est plein partout (630Nm dès 1500 trs) et ça ne s’essouffle pas !

BMW X6 40d

Dès les bas fonds du compte-tours … jusqu’à plus de 5.500 trs/min

On se retrouve donc avec un SUV un peu moins pratique mais qui tient le pavé comme une berline et offre des performances bluffantes malgré ses 2,2t. La sorcellerie BMW a encore une fois fonctionné et ce X6 se montre parfaitement capable de crapahuter dans les chemins comme d’aller chercher quelques GTI sur l’autoroute.

BMW X6 40d

Polyvalent et plaisant, un Daily Driver plus que convaincant 😉

Bilan

Après une semaine et quasiment 2.000 km au volant de ce X6 40d, j’ai eu du mal à le rendre je dois dire. Un moteur diesel exemplaire, un châssis au top et un habitacle plaisant, la polyvalence de ce X6 m’aura tout simplement bluffé. Si je devais lui reprocher quelques chose, ce serait sa consommation mixte de 11L car il incite à rouler et une direction qui manque cruellement de toucher en mode sport (trop dure) ainsi qu’un seuil de chargement très haut pour le coffre. En dehors de ça, j’avoue avoir eu un coup de coeur pour le SAV bavarois qui me ferait désormais hésiter entre X6 et X5 pour la première fois. Après ce n’est pas vraiment un problème, je suis loin d’avoir les 72.600€ que demandera un X6 30d « de base » et encore moins les 98.000€ de notre version Exclusive bien optionnée. On n’a rien sans rien …

Vous voulez en savoir plus ? La vidéo de l’essai est plus bas et rendez-vous sur YouTube pour suivre nos aventures 😉

FICHE TECHNIQUE

Dimensions (Longueur/Largeur/hauteur) : 4,91 m /1.99 m / 1.70 m

Moteurs : 6 cylindres en ligne diesel 2 993 cm3

Puissance maxi : 313 ch à 4 400 tr/min

Couple Maxi : 630 Nm à 1 500 tr/min

Transmission : Integrale, boîte auto 8 rapports

Poids à vide (Constructeur) : 2 180 kg

Rapport poids/puissance : 6,96 kg/ch

Vitesse maxi : 240 km/h

0 à 100 km/h : 5,8s

Conso mixte : Annoncé 6,3 litres/100 km (11 litres lors de notre essai)

CO2 (g/Km) : 165

Roues AV :  275/40/20

Roues AR :  315/35/20

Coffre : de 580 à 1525 L

Tarif : A partir de 72.600 € (modèle essayé environ 98.000€)

LA CONFIG' DU BILLET AUTO

C’est simple, notre X6 40d serait peu ou proue dans la même configuration que notre modèle d’essai, à savoir une version Exclusive (+12.800€ donc 90.400€) déjà super équipée et des options comme les feux Full LED (2.050€), les pack « Advance Safety » (+ 2.100€ avec le régulateur adaptatif, maintien dans la file etc …) et le pack Innovation (+ 2.800€ avec le HUD, le su round view, la caméra de recul et la lecture des panneaux de signalisation). La seule chose que l’on changerait, c’est la sellerie noire que l’on aimerait « Terra » et les plaquages brillants que l’on aimerait « Fineline Pure » c’est à dire Mat. Au total, la config’ ressort à 97.630€

VIDEO

PHOTOS

0
La note du X6 40d
Châssis de fouAmbiance à bordPerformances
Conso un peu élevéeDirection en mode sportCoffre moins pratique
4.4LE Daily 🙂
Style
Habitacle
Moteur
Comportement
Avis des lecteurs 51 Avis