1968, le film Bullitt sort en salle et immédiatement, les deux stars du film Steve McQueen et la Ford Mustang Fastback crèvent l’écran.

L’un est une star d’Hollywood, l’autre n’en est qu’au début de sa longue carrière. Pour l’histoire, Steve McQueen demande à Ford des Mustang Fastback de 67′ pour le tournage du film et Ford acquiesce en demandant que toutes les autos du film soient des Ford. McQueen, ne se pliant pas à cette exigence refuse car il souhaites conserver la fameuse Dodge Charger RT des méchants. Ford retire son soutien et pour se venger, McQueen a une idée…

Le « débadging »

Il retire tous les logos et emblèmes de la Mustang. Le film fait un carton, est oscarisé, la voiture entre dans la légende notamment grâce à sa mythique course poursuite dans San Fransisco, entre Lombard Street et les contreforts de Twin Peaks. et même sans logo, Ford en bénéficie immédiatement.

La célébrité

Ford tire donc avantage par la suite (mais bien après) de cette célébrité qui, en plus des ventes colossales de Mustang dans les années qui suivirent, a permis à la Mustang d’entrer dans la légende. Comment ? En faisant des séries spéciales « Bullitt ». Cette dernière itération que nous avons dans les mains ne déroge pas à la règle et arbore la teinte vert anglais, ici nommée Dark Highland Gree » et tous les bagdes Ford disparaissent au profit d’insignes Bullitt. Seule la calandre reste vierge, pour coller à l’esprit de la Fastback du film.

Allez sans plus tarder, voici les videos 😉

« Cette sonorité !!! »

Tout le monde à 2 km à la ronde…

LES VIDEOS


L’essai complet sur #LBA TV
Et un petit #YouTubeLive en bonus 😉

LES PHOTOS


📸 JB Dessort
1