[vc_row][vc_column][vc_column_text] ESSAI Skoda Kodiaq

Gros lancement pour Skoda. Le SUV Kodiaq débarque sur un segment hautement concurrentiel et son rapport prix/prestations promet de mettre un coup de pied dans la fourmilière. Direction Majorque pour vérifier tout ça.

Le tour du proprio

Kodiaq est le nom indigène de l’ours Kodiak, originaire de l’archipel des îles Kodiak, en Alaska et vénéré par les peuples nordiques et amérindiens pour sa force légendaire (c’est le plus gros carnivore terrestre). Le SUV qui porte son nom n’est pas petit non plus : 4,70m de long pour 1,88m de large et 1,66m de haut. C’est un poil plus long que l’Audi Q5 et qu’un Porsche Macan.

skoda-kodiaq-18

Un profil long, dominé par les 2,79m d’empattement

Esthétiquement parlant, la proue arbore la nouvelle identité Skoda avec des feux au dessin particulier, des feux longue-porté haut placés et une certaine finesse qui se dégage de cette calandre pourtant imposante. Le profil est long, très long, c’est dû à l’empattement gigantesque de presque 2,80m. A l’arrière, la ceinture très haute marquant l’épaule est entre-coupée de feux qui ne sont pas sans rappeler son petit cousin Seat Ateca. Il me font cependant clairement penser à la Superb. Un physique efficace et personnel qui ne me fait pas vibrer en raison d’un profil trop lourd à mon goût. Il est vrai que la monte en 18″ de notre modèle d’essai n’arrangeait pas les choses. C’est mieux en 20″ (disponible en option).

skoda-kodiaq-7

Plus réussi de l’arrière, le Kodiaq dégage un côté imposant

A l’intérieur, l’empattement géant profite directement à l’habitabilité et que ce soit en 5 ou en 7 places (option), il y en a pour tout le monde. Le coffre n’est pas en reste avec 270L en 7 places, 720L en 5 places et carrément 2065L (2m3) en 2 places. Ne cherchez pas, même dans les catégories au dessus, vous aurez du mal à trouver mieux. Question habitabilité, c’est très bon à l’avant, énorme à l’arrière grâce à la banquette coulissante sur 18cm et très bon sur l’optionnelle 3ème rangée pour un adulte d’1m80.

skoda-kodiaq-28

La très bonne habitabilité ne grève en aucun cas le coffre gargantuesque : jusqu’à plus de 2m3 !!

La présentation est flatteuse et le dessin fait mouche. La planche de bord me fait penser au Cayenne et la nouvelle dalle de l’écran multimédia entièrement tactile ajoute un aspect hautement qualitatif à l’ensemble. La console centrale avec ses poignées de maintien et son grand accoudoir termine le tout en beauté. La finition est au diapason avec des plastiques bien choisis et un assemblage exempt de tout reproche. Seuls les plaquages « laqués / veinés » de notre modèle d’essai m’auront déplus. On s’y sent totalement à l’aise dans cet intérieur et la qualité perçue me paraît être au dessus de la Superb, pourtant déjà affutée.

skoda-kodiaq-24

praticité, qualité de présentation et de finition, carton plein pour cet habitacle

Pour renforcer encore ses prestations déjà bonnes, le Kodiaq peut compter sur les petites astuces typiques de la marque tchèque. En plus des sempiternels parapluies dans les portières (Rolls style), de la raclette à givre dans la trappe à essence et des lampes de coffre détachables pour devenir des lampes de poche, le Kodiaq embarque de série les protège-portières (initiés par Ford, en option sur la Focus) ici disponible de série et des tablettes pour passagers arrière embarquant un porte-gobelets. Le côté pratique est évident.

skoda-kodiaq-20

L’écran tactile est plus fluide qu’avant mais oblige toujours à quitter la route des yeux

Sur la route

J’ai pu essayer les TDI 150 et 190, le premier en boîte méca et le second en DSG 7, tous les deux en 4×4. Le 150 se montre volontaire et se voit bien aidé par la boîte mécanique 6 rapports, douce et bien étagée. A l’aise en ville et sur les voies rapides, il avouera ses limites sur le réseau secondaire en raison des 1630 kg annoncées de l’engin. La suspension privilégie évidemment le confort et la prise de roulis est certaine. Rien de dangereux bien au contraire car une fois mis en appui, le Kodiaq reste ultra sain et les béquilles électroniques sont parfaitement tarées. On n’est pas là pour faire du sport non plus. Le bilan dynamique est très bon quand on le replace dans son contexte voyage confort.

skoda-kodiaq-15

Son truc c’est le voyage en famille

Il s’améliore même avec le TDI 190ch qui, armé de ses 400Nm de couple à 1750 tr/min, n’a aucun mal à propulser le SUV tchèque. La boîte DSG 7 rapport est elle un modèle de douceur et quelque soit le mode de conduite, se voit bien gérée. Avec cette motorisation, le Kodiaq passe de 0 à 100 en 8,6s et pointe à 210 km/h ! Pas ridicule. Hormis quelques bruits d’air dépassé les 130 km/h et quelques bruits de roulement jamais dérangeants, rien ne vient entacher le confort de ce SUV sur les longs trajets. En cela, il est parfaitement armé pour affronter n’importe quelle distance grâce à la batterie de systèmes disponible pour faciliter les déplacements. Régulateur adaptatif, maintien dans la file, freinage d’urgence etc … On ne voit pas les kilomètres défiler et c’est là son principal atout.

skoda-kodiaq-1

Bien armé et parfaitement équipé pour toute distance, le Kodiaq se pose directement en redoutable concurrent

En offroad, ce n’est pas un franchiseur né mais ses capacité sont plutôt bonnes en tout chemin même sur de la piste escarpée. Attention toutefois à l’angle de fuite grévé par le porte-à-faux arrière et à la garde au sol limitée (18,7cm).

skoda-kodiaq-3

Très maniable compte tenu de son gabarit, le Kodiaq se faufilera presque partout

« Personne ne le brusquera comme on l’a fait et pourtant il s’en est drôlement bien tiré ! »

[L’ami Laurent, après le rallye de Majorque … euh pardon, son essai dynamique]

Bilan

Bien conçu, intelligemment positionné à partir de 24.950€, le Kodiaq met effectivement un coup de pied dans la fourmilière. Même à plus de 40.000€ en TDI 190 DSG Style, il vous en donne pour votre argent et offre donc un des meilleurs rapports prix/prestations du marché. Reste la question du style, qui ne m’a pas fait rêver mais qui plaira sans nul doute à beaucoup. Personnellement, il tue sur place toutes les camionnettes des familles et se pose en très sérieux concurrent pour les Peugeot 5008, Renault Koléos et même Espace.

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_text_separator title= »FICHE TECHNIQUE KODIAQ TDI 190 4×4 DSG » color= »black »][vc_column_text]Dimensions (Longueur/Largeur/hauteur) : 4,70 m /1.88 m / 1.66 m

Moteurs : 4 cylindres en ligne turbo diesel 1 968 cm3

Puissance maxi : 190 ch à 3 500 tr/min

Couple Maxi : 400 Nm à 1 750 tr/min

Transmission : Intégrale, boîte auto 7 rapports

Poids à vide (Constructeur) : 1 680 kg

Rapport poids/puissance : 8,84 kg/ch

Vitesse maxi : 210 km/h

0 à 100 km/h : 8,6s

Conso mixte : Annoncé 5,7 litres/100 km (7 litres environ pour notre essai)

CO2 (g/Km) : 150

Roues AV : 235/55/18

Roues AR : 235/55/18

Coffre : De 270 à 2065 L

Tarif : A partir de 24.950 € (modèle essayé : 49.400€)[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_text_separator title= »LA CONFIG’ DU BILLET AUTO » color= »black »][vc_column_text]Pour notre config’, on est parti d’une base Kodiaq TDI 190 en finition Style (41.650€), de couleur Bleu Pacific avec sellerie beige (0€) et y avons ajouté les options suivantes :

 

  • Sièges cond. et pass. AV régl. él. avec appui lombaire, avec fonction mémoire – 500 €
  • Airbags latéraux arrière -300 €
  • Driving Select + Fonction Off Road – 190 €
  • Toit ouvrant panoramique – 1 100 €
  • Sellerie cuir – 240 €
  • Front Assist – Avec ACC jusqu’à 210 km/h – 350 €
  • Assistant de remorquage + Radars de stationnement AV & AR + Vision 360° – 690 €
  • Lane Assistant et Blind Spot Detection – 390 €
  • Intelligent Light Assist – Gestion automatique des feux de route – 195 €
  • Pack Famille – 60 €
  • Prise 230 V avec USB – 150 €
  • Système de navigation Columbus – 1 100 €
  • Tablettes amovibles au dos des sièges avant – 100 €
  • Sièges AV et AR chauffants, réglables séparément – 170 €

Au total, notre Kodiaq nous revient à 47.735€. Plutôt bien placé malgré quelques options un poil mesquines, notamment niveau sécurité, rattrapé par le prix dérisoire de certaines options.

[/vc_column_text][vc_masonry_media_grid element_width= »3″ grid_id= »vc_gid:1480847066757-ebe3ec45-e172-1″ include= »17958,17959,17960,17961″][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_text_separator title= »VIDEO » color= »black »][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_column_text]

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_text_separator title= »PHOTOS » color= »black »][vc_masonry_media_grid grid_id= »vc_gid:1480847066779-639cd892-c4da-6″ include= »17929,17930,17931,17927,17928,17934,17933,17926,17925,17923,17924,17936,17935,17913,17916,17914,17915,17917,17918,17919,17920,17921,17922,17932,17937,17938,17939,17940,17941,17942,17943,17944,17945,17946,17947,17948″][/vc_column][/vc_row]

0
La note du Kodiaq
PratiqueHabitacle réussiFinition
Beaucoup d'optionsProfil un peu lourdDur de trouver d'autres défauts
3.8Belle découverte
Style
Habitacle
Moteur
Comportement
Avis des lecteurs 32 Avis