[vc_row][vc_column][vc_column_text]

La Golf GTD, on connaît depuis un petit moment. En effet, la version diesel sportive est apparue sur la Golf 2 en 1984. Pour cette 7ème génération de Golf, la GTD reprend le traitement châssis et le différentiel de la GTI et y associe un 2 litres TDI de 184ch. Intéressant …

 Le tour du proprio

En effet, la recette est simple. Prenez une Golf, greffez lui un 2 litres TDI de 184ch et surtout 380Nm de couple ainsi que des trains roulants ayant subi le même traitement que la GTI (châssis abaissé de 15mm et différentiel électronique XDS entre autres). La carrosserie hérite également de l’apparat de la sportive susmentionnée avec cette face avant agressive dont le bouclier à trois lames encercle des anti-brouillard à LEDs. Notre exemplaire était équipé des excellents Xénons adaptatifs. Sur cette 7ème génération de Golf, la variante break (petit jeu de mots pour les fans de VW) est une réussite. Ça n’a pas toujours été le cas. Inspiré de sa grande sœur Passat, ce break se veut plus classe et élancé que ses prédécesseurs. La livrée Gris Carbone de notre exemplaire associé aux splendides jantes 18” abritant des gros freins aux étriers rouges met parfaitement l’auto en valeur et lui confère un aspect haut de gamme indéniable. Les astuces pour la différencier de la GTI ? Le liseré sur la calandre est argenté et non plus rouge.

_DSC0008

Elle a le look mais pas que …

A l’intérieur, on est tout de suite attiré par la sellerie écossaise, pourtant intitulée Interlagos. Tout comme la calandre, la dominante rouge se conjugue maintenant au gris. Le tissus est de qualité et après quelques minutes, on s’y sent bien et tout fan de cuir que l’on puisse être, on finit par adorer ces sièges. Les surpiqures grises remplacent le rouge également sur le volant, au léger méplat. D’un diamètre parfait, il tombe parfaitement en main. Les matériaux sont de très bonne qualité et les assemblages au poil. On n’est pas très loin des cousins d’Ingolstadt sur ce plan. Le gigantesque toit ouvrant panoramique inonde l’habitacle, pas si austère à mon goût, d’une belle lumière grâce à sa teinte bleutée. L’habitabilité est bonne autant à l’avant qu’à l’arrière et l’aspect orienté haut de gamme de l’extérieur se ressent aussi à l’intérieur. Le coffre a également été très pratique pour les courses de Noël avec une contenance allant de 605 à 1620L. Le souci du détail est également un bon point. L’éclairage ambiant et le remplacement de toutes les ampoules par des LEDs confèrent à cet habitacle une ambiance très sympa, surtout la nuit. En parlant d’ambiance, pour les mélomanes, VW propose un excellent système audio Dynaudio (760€) qui, bien aidé par l’énorme habitacle du break, restitue un son puissant, plein et dynamique. Les geeks adoreront l’intégration de CarPlay et Androïd Auto. On s’y sent bien dans cette Golf. Seule la position de conduite un peu haute peut décevoir. Les plus sportifs en pâtiront. Car le sport, cette GT, bien que D, sait en faire.

_DSC0132

La sellerie égaye un habitacle très qualitatif

Sur la route

Notre modèle d’essai était équipé du Pack Sport (765€) avec sélection du mode de conduite et de la suspension pilotée DCC en option (934€) et c’est sur le mode normal que nous commenceront pour circuler dans Paris. Les modes Eco et Confort se révélent un peu trop mous à mon sens. La suspension filtre bien, la direction est top, on peut se faufiler sans problème. Le couple conséquent du TDI est très bien géré par le train avant qui étonne par sa précision et sa réactivité. De plus en plus rare par les temps qui courent, on a droit à une boîte méca dans notre modèle d’essai. Tout comme la DSG, c’est un modèle de douceur. Les verrouillages sont précis, c’est un régal à manipuler. Ça commence bien. On sort de la ville et sur la voie rapide, le mode confort, associé à l’ACC (le régulateur adaptatif) et le maintien dans la voie fait des merveilles. L’insonorisation est correcte et les longs trajets ne sont qu’une formalité. Une bonne auto pour les gros rouleurs.

IMG_0001

Tout en sport sauf la direction, c’est la combinaison gagnante

Quand on sort de l’autoroute et qu’on a envie de la titiller, la GTD ne se démonte pas. En mode sport, la direction est inutilement alourdie, je vous conseille donc d’opter pour le mode individuel. La possibilité de choisir à la carte ne m’a jamais paru aussi pratique. Ce sera donc tout en sport, sauf la direction qui restera en normal. Là, on approche le compromis idéal. La suspension en mode sport encaisse toutes les irrégularités et autres nids de poule sans broncher et surtout, sans vous casser le dos. Le roulis est lui extrêmement bien jugulé et la caisse ne tangue jamais. Joli. Le train avant est impérial tant sa précision est mise en évidence avec l’accélération de la cadence. Le différentiel XDS repris de la GTI marche bien mais est parfois, surtout sur les 3 premiers rapports, dépassé par les 380Nm qui déboulent comme des furies à 1750 tr/min. L’arrière suit toujours, en ligne, comme sur un rail. Pas très fun mais drôlement efficace. Etonnant. Plus on la cravache, plus elle en redemande.

IMG_0018

Un train avant de folie et un moteur coupleux … Au top

On se dit qu’avec un bon moteur essence, ce serait génial ! Mais elle s’appellerait GTI… Le 2 litres mazout est loin d’être un monstre de puissance mais fait preuve d’un agrément à la hauteur. Un peu creux sous les 1700 trs, il se réveille au dessus de 2000 et grimpe sans s’essouffler vers les 5000. Intéressant. Son avantage, la consommation. La conso mixte pour la boîte méca est annoncée à 4,4l /100km (4,9 pour la DSG) et lors de notre semaine à son volant, le bilan – avec le pied plutôt lourd – est de 5,6 litres. Pas mal.

_DSC0140

Un traineau de course(s) pour les fêtes de Noël

Bilan

Esthétiquement et intérieurement allemande, indéniablement technologique, le package est concrètement réussi. La Golf sportive mazoutée n’a jamais été aussi intéressante, notamment pour les gros rouleurs qui ne rechignent pas à « dynamiser leur style ». Bien équipée, elle justifie totalement son surcoût par rapport à une « simple » TDI 150. Reste qu’à partir de 36.170€, ça commence à faire cher, surtout quand on a la main lourde sur les options. En effet, notre sublime modèle d’essai s’affichait à 42.800€. Une somme rondelette pour une Golf, aussi enthousiasmante soit-elle.

La Passion :

  • Train avant soudé
  • Confort
  • Polyvalence

 

La Raison :

  • TDI parfois rugueux
  • Position de conduite un peu haute
  • Tarifs salés

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_text_separator title= »LA CONFIG’ DU BILLET AUTO » color= »black »][vc_column_text]

La Golf GTD du Billet serait une 5 portes, avec une configuration semblable à notre modèle d’essai. Le gris carbone (640€) serait assorti à la sellerie Interlogos mais en mixte tissus/alcantara cette fois-ci. Les jantes passeraient au 19″ (1250€). Avec le Discover Pro (1760€), le toit ouvrant (1030€), le Pack Drive Assist II (830€) et la sono Dynaudio Excite, on est à 44.230€ … Pas donnée la voiture du peuple …

[/vc_column_text][vc_media_grid grid_id= »vc_gid:1462698511958-b23196b4-a797-4″ include= »11270,11274,11272″][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_text_separator title= »FICHE TECHNIQUE » color= »black »][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_column_text]Dimensions (Longueur/Largeur/hauteur) : 4,56 m / 1,80 m / 1,48 m

Moteurs : 4 cylindres en ligne turbo diesel, transversal 1968 cm3

Puissance maxi : 184ch à 3 500 tr/min

Couple Maxi : 380 Nm à 1 750 tr/min

Transmission : Traction, boîte mécanique 6 rapports.

Poids à vide (Constructeur) : 1 495kg

Rapport poids/puissance : 8,12 kg/ch

Vitesse maxi : 229 km/h

0 à 100 km/h : 7,9 s

Conso mixte : Annoncé 4,4 litres/100 km (5,6L sur 7 jours)

CO2 (g/Km) : 115

Roues : 225/40/18

Freins AV : Disques ventilés (312mm)

Freins AR :  Disques (300mm)

Coffre : de 605 à 1620L

Tarif : A partir de 36.170 € (Modèle essayé : 42.800€)[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_text_separator title= »PHOTOS » color= »black »][vc_media_grid grid_id= »vc_gid:1462698586750-2554863f-0da9-8″ include= »11224,11229,11223,11222,11221,11226,11225,11227,11228,11230,11231,11232,11233,11234,11235,11236,11237,11238,11239,11240,11241,11242,11243,11244,11245,11246,11247,11248,11249,11250,11251,11252,11253,11256,11257,11258,11259,11260,11261,11262,11263,11264,11265,11266,11267,11268″][/vc_column][/vc_row]

0