La 8ème génération de Volkswagen Passat met les petits plats dans les grands et profite de l’occasion pour embarquer dans sa gamme la 2ème génération de sa version baroudeuse, l’Alltrack. Pour le prendre en main, nous sommes allés sur les hauteurs de Calvi pour manger de la piste.

Le tour du proprio

La recette est simple : prenez un break Passat, surélevez-le de 27,5mm et affublez-le de protections de bas de caisse. A cela, ajoutez des roulettes spécifiques qui vont de 17 à 19 pouces, déjà, ça commence à avoir de la gueule. Volkswagen propose également à ceux qui veulent se démarquer deux coloris spécifiques au Alltrack : le Rouge Fortana et l’Orange Habanero, que vous découvrez sur notre version d’essai. Une chose est sûre, ça change du gris ou du blanc équipant 95% des Passat circulant en France. Traitement réussi à mon goût pour l’extérieur et notre modèle chaussé en 18” attire l’œil du chaland. En ce qui concerne la partie mécanique, le système 4-Motion est évidemment de la partie et l’Alltrack embarque de série un mode de conduite « offroad » calibrant la boîte et l’ABS pour le tout chemin.

_DSC0363

Avec sa tenue de baroudeuse, la Passat Alltrack se démarque par rapport au break classique

A l’intérieur, on a aussi droit à un traitement spécifique. Basé sur la finition « Confortline », l’Alltrack y ajoute une sellerie tissus/alcantara, le Keyless Access, le régulateur de vitesse actif ACC, le GPS 6,5” et les services connectés (36 mois) ainsi que les vitres arrière surteintées. La présentation reste, tout comme sa sœur GTE, très germanique donc un peu austère. La qualité de finition est du même acabit. C’est bien construit, bien conçu, bien assemblé. Notre modèle d’essai était équipé de la sellerie mixte cuir/alcantara, très agréable. Le toit panoramique (option) inonde cet habitacle d’une lumière bienvenue. Devant nous, l’Active Info Display, en option lui aussi sur l’Alltrack, nous informe de l’état de l’auto et de la navigation à travers son écran 12,3”.

IMG_1580

L’Active Info Display donne un sérieux coup de vieux aux compteurs classiques

Sur la route (et la piste)

Contact, la DSG en D et on quitte sur un filet de gaz le domaine des Villas Mandarines. 500m plus loin, une piste qui serpente des hauteurs vers la plage nous appelle, feu ! Le mode « offroad » enclenché et c’est parti pour la descente sur cette piste rocailleuse. Ça secoue un peu mais tout passe sans encombre et les dévers et autres ornières sont digérés convenablement. Ce n’est pas une franchiseuse mais le tout chemin ne lui fait pas peur. Il faut aller chercher du sérieux « croisement de ponts » pour la voir se décontenancer. La fermeté de la suspension se fait sentir et ça devient cassant sur les portions pleines de pierres. Arrivé en bas, c’est le moment de manœuvrer pour placer l’auto et là, en mode offroad, la gestion spécifique de la boîte mêlée à la réponse à l’accélérateur « désensibilisée » rendent l’Alltrack pataude à mon sens. On a pourtant un modèle équipé du TDI 190ch. Allez hop ! On remonte. Aussi à l’aise qu’en descendant, la Passat Alltrack fait preuve en montée d’un joli grip grâce à son système 4-Motion qui, avec le coupleur Haldex dernière génération, peut envoyer le couple sur les roues arrière de manière rapide et imperceptible. Efficace.

_DSC0353

Les chemins escarpés ne lui font pas peur, il faudra cependant faire attention aux ornières trop profondes

Nous voilà à présent sur la route. Ce qui saute aux yeux sur les premiers kilomètres, c’est la tenue de route. Notre modèle, équipé de la suspension pilotée DCC, s’est montré convaincant en mode confort et surprenant en mode sport. Dans ce dernier mode, l’auto ne prend pas plus de roulis qu’une Passat classique et on retrouve le comportement sain sans être réellement sportif de la berline. Ça tient bien, les vitesses de passage son élevées mais le moindre excès d’optimisme sera sanctionné pas un sous-virage castrateur et un voyant d’ESP qui joue les arbres de Noël. Mention spéciale pour l’arrière, imperturbable et sécurisant. Bonne nouvelle pour une auto de presque 4,80m de long et 1675 kg à vide. Seul le TDI 190 n’arrive toujours pas à me convaincre, encore une fois, en raison de son couplage avec les 4 roues motrices et la boîte DSG car ces deux systèmes grignotent beaucoup de couple à bas régime et les 400Nm ne semblent pas être tous là par moments. Côté confort, tout est réuni pour rendre les longs trajets agréables. Plus souple mais toujours un peu ferme (comme je les aime). Gros plus également, les feux avant LEDs adaptatifs (option) qui permettent d’orienter le faisceau afin de ne pas éblouir les autres conducteurs et de rester en pleins phares tout le temps. Impressionnant d’efficacité.

_DSC0354

Bilan

Généreuse, spacieuse, travaillée, voilà comment nous pourrions décrire cette Volkswagen Passat Alltrack. A cela j’ajouterai jolie. Qu’on se le dise, les breaks baroudeurs sont de plus en plus à la page et la concurrence s’organise. Je trouve cependant dommage qu’elle ne soit disponible qu’en diesel. J’aurais bien vu un TSI 180 dans la gamme (ne parlons même pas de 6 cylindres). A partir de 40.460€ pour le TDI 150 boîte méca et 44.290€ pour le TDI 190 DSG6, elle représente une offre intéressante face à ses concurrentes directes que sont l’Audi A4 Allroad et la Volvo V60 Cross Country légèrement plus chères à équipement égal. Une belle proposition donc, qui s’est montrée aussi pratique que qu’agréable à vivre grâce à son équipement pléthorique mais pour laquelle je cherche encore le moteur parfait.

La Passion :

  • Panoplie tout terrain réussie
  • Praticité
  • Compromis comportement route / piste

La Raison :

  • Uniquement en mazout
  • Beaucoup d’options
  • TDI 190 un peu creux

FICHE TECHNIQUE

Dimensions (Longueur/Largeur/hauteur) : 4.77m/1.83m/1.51m

Moteur : 4 cylindres en ligne turbo diesel

Puissance maxi : 190ch à 3500 tr/min

Couple Maxi :  400Nm à 1750 tr/min

Transmission : 4 roues motrices, boîte double-embrayage 6 rapports

Poids à vide (Constructeur) : 1675kg

Rapport poids/puissance : 8,81 kg/ch

Vitesse maxi : 220 km/h

0 à 100 km/h : 8s

Condo mixte(constructeur) : 5,1L/100 km

CO2 (g/Km) : 135 (Bonus 4000€)

Puissance fiscale : 11 CV

Tarifs : A partir de 40.460€

LA CONFIG' DU BILLET AUTO

La Passat Alltrak du Billet Auto serait de couleur « Chêne noir métallisé » (640€) avec l’intérieur Brun Naturel et équipée des jantes « Albertville » de 19″. Niveau équipement, nous rajouterions le système GPS Discover Pro couplé à la sono DYNAUDIO, le toit ouvrant panoramique, les feux full LEDs adaptatifs et quelques autres ce qui nous fait une Passat à 58.426€ … Pas donnée :/

VIDEO

PHOTOS

0