Essai Volkswagen Tiguan BiTDI 240ch R Line

Sorti en 2016, la nouvelle génération de Volkswagen Tiguan fait fort. 100% nouveau, il entend bien conserver sa place sur un segment où la concurrence fait rage. Il veut même aller chasser plus haut avec cette version BiTDI 240ch.

Le tour du proprio

Le Tiguan, c’est 4,49m de long, 1,84m de large et 1,64m de haut avec un physique anguleux, tout en arêtes et taillé à la serpe pour venir concurrencer les Nissan Qashqai et autres Peugeot 3008. Il y ajoute une présentation soignée et légèrement plus haut de gamme que sa concurrence directe. Avec cette version de pointe équipée du 2 litres TDI biturbo de 240ch, VW a pour ambition d’aller chercher les cadors du premium, BMW en tête. Et pour aller chercher un certain X1 25d, Volkswagen n’y est pas allé avec le dos de la cuillère.

VW Tiguan RLine

Il en impose avec le Pack R Line

Uniquement disponible avec la finition Carat Exclusive, le Tiguan BiTDI vise clairement le haut du panier. Notre version y ajoutait également le Pack R Line intérieur et extérieur. Cet apparat sportif lui donne une présence certaine et le blanc Onyx le fait ressortir. Face avant agressive, gros boulier arrière enveloppant de fausses sorties d’échappement « trapézoïdales » (spécifique à la version BiTDI), jantes optionnelles de 20″ et n’en jetez plus, vous avez un athlète.

VW Tiguan BiTDI R Line

Taillé à la serpe, l’arrière est pour le moins anguleux

A l’intérieur, c’est austère, pas très coloré mais bien fini et joliment assemblé. Les plastiques sont bons et respirent la qualité quand la sellerie cuir signée « R » met clairement une ambiance haut de gamme. L’Active Info Display est là. Tout comme le Virtual Cockpit chez Audi, un écran prend la place des compteurs pour afficher toutes les informations de conduite, navigation, ordinateur de bord, infotainement etc… C’est bien fait et ça apporte un gros plus niveau techno et qualité perçue. L’ergonomie est bien pensée, l’habitabilité très bonne et les rangements pullulent. Seul bémol, la position de conduite : Tout est penché vers l’avant et le siège trop haut vous donnera l’impression de conduire un utilitaire. C’est parfait pour la ville mais ça peut fatiguer sur les longs trajets.

VW Tiguan BiTDI RLine Intérieur

L’habitacle est superbement construit

Sur la route

En ville, ce Tiguan se faufile aisément, bien aidé par sa direction parfaite et son BiTDI réactif. C’est assez déconcertant de facilité. Sur les grands axes, vous serez bien aidé par la batterie d’aides électroniques. Régulateur adaptatif avec option d’assistant de conduite en embouteillages, maintien dans la file, freinage d’urgence et tout le tintouin.  Vous voulez jouer avec le système d’infotainement ? Attention car l’écran tactile est toujours aussi peu pratique et oblige à trop quitter la route des yeux. Pour les fonctions qui l’autorisent, préférez passer par l’Active Info Display commandé au volant et gardez les yeux sur le Head Up Display. Ce Tiguan BiTDI 240ch fait des merveilles. Le 4 cylindres est assez souple et vous autorise à enrouler sur le couple. Parfait pour cruiser en détente.

VW Tiguan RLine on the road

Bien motorisé, le lourd Tiguan offre de belles perfs

Et avec 500Nm à 1750 tr/min, il en a a revendre. Il faudra juste composer avec le lag inhérent à tout 4 pattes turbo un peu puissant. Les accélérations sont franches et le 0 à 100 km/h est tombé en 6,5s. Aux vues de la fiche technique, je m’attendais à mieux mais il ne faut pas oublier que le bébé pèse 1800 kg. Tout ce joli monde pointe néanmoins à 230 km/h.

VW Tiguan RLine

Très stable, il aime faire des kilomètres aussi

Sorti des grands axes et de l’autoroute, c’est le moment de tester le mode Sport. Direction, accélérateur, boîte et suspensions (si vous avez le DCC) se font plus affutés et le Tiguan révèle un châssis travaillé qui n’a pas peur d’être emmené sur un gros rythme. Les appuis sont sûrs et le roulis parfaitement maitrisé. Il ferait presque oublier son poids. Les relances du BiTDI sont ultra convaincantes et apportent un joli sentiment de sécurité et un soupçon de sportivité affirmée. Encore une fois, dommage que la position de conduite grève une partie du plaisir car je pense qu’assis un peu plus bas, avec un volant un poil plus vertical, le fun ne serait pas loin.

VW Tiguan RLine

Une prestance indéniable sur la route

Bilan

Une vitrine plutôt réussie ce BiTDI 240ch. Avec cette version, le Tiguan passe à un (fin) cheveu de venir chercher des noises au roi X1. Il s’en est fallut de peu et c’est en grande partie à cause de la position de conduite et de la conso. En effet, difficile, même en jouant avec le mode ECO (et son mode « roue libre ») de passer sous les 7 litres. Attendez-vous plutôt à un 7,5/8L aux 100. Dommage car sans ça, ce Tiguan BiTDI 240, qui plus est avec le pack R Line aurait presque été donné à plus de 50.000€ …

FICHE TECHNIQUE

Dimensions (Longueur/Largeur/hauteur) : 4,49 m /1.84 m / 1.64 m

Moteurs : 4 cylindres en ligne turbo diesel 1 968 cm3

Puissance maxi : 240 ch à 4 000 tr/min

Couple Maxi : 500 Nm à 1 750 tr/min

Transmission : Integrale, boîte double embrayage 7 rapports

Poids à vide (Constructeur) : 1 795 kg

Rapport poids/puissance : 7,47 kg/ch

Vitesse maxi : 230 km/h

0 à 100 km/h : 6,5s

Conso mixte : Annoncé 6,4 litres/100 km (8 litres lors de notre essai)

CO2 (g/Km) : 167

Roues AV :  255/45/20

Roues AR :  255/45/20

Coffre : de 615 à 1655 L

Tarif : A partir de 49.400 € (modèle essayé 54.875€)

LA CONFIG' DU BILLET AUTO

VIDEOS

PHOTOS

1
La note du Tiguan
StyleFinitionsPratique
Position de conduiteConsoPas donné
4.2Au dessus du lot ?
Style
Habitacle
Moteur
Comportement
Avis des lecteurs 45 Avis