[vc_row][vc_column][vc_column_text] ESSAI Volvo V90 Cross Country

Le voici, celui que j’attendais depuis longtemps. Le break Volvo V90 Cross Country débarque et nous a emmené pendant quelques jours pour un voyage au long cours.

Le tour du proprio

Volvo étoffe encore sa gamme 90 avec l’arrivée de ce V90 Cross Country. Le break V90 qui m’avait enthousiasmé il y a quelques mois reçoit donc à présent sa version baroudeuse, si chère au constructeur et à ses milliers d’adeptes, dont je fait partie. Il a tout pour plaire et encore plus important, il a presque tout pour ME plaire.

Volvo-V90-Cross-Country

La ligne fluide est plus trapue en Cross Country

Extérieurement, on reprend le long (4,95m) et statutaire (1,90m de large) break V90 et on lui applique la recette que Volvo a été parmi les premiers à inaugurer avec la V70 Cross Country. La suspension est rehaussée pour augmenter la garde au sol de 6,5 cm et des protections plastiques font leur apparition sous le boulier avant, sur les arches de roues et courent jusqu’à l’arrière, où elles encadrent le célèbre pare-chocs « Cross Country ». Le V90 prend un air plus aventurier, plus trapu et ce n’est pas pour me déplaire.

Volvo-V90-Cross-Country

Voici enfin le tant attendu V90 baroudeur

A l’intérieur, très peu de différence avec le V90 hormis l’apparition de plaquages en noyer anthracite, spécifique à cette version Cross Country. On retrouve la superbe planche de bord Volvo, fluide, verticale, superbement intégrée et dotée de l’écran tactile au format portrait entouré de splendides aérateurs. C’est beau, raffiné et parfaitement intégré. Les sièges, comme d’habitude chez Volvo, sont ABSOLUMENT PARFAITS. Sur notre version Luxe, ils sont en plus chauffants, ventilés et massants ! Quelque soit la configuration cet habitacle donne envie, encore plus avec notre configuration cuir Ambre, pavillon noir et chêne anthracite. Fin du fin (mais en option) la planche de bord et le haut des contre-portes sont habillés de cuir surpiqué.

Volvo-V90-Cross-Country

Cuir, bois, finition au top. On est bien ici …

La finition est au cordeau. Matériaux flatteurs, assemblages de qualité, finition à allemande. Le gros plus de cette Volvo, bah c’est une Volvo, elle apporte une autre « substance » face aux allemandes.

Volvo-V90-Cross-Country

Les sièges chauffants, ventilés et massants sont justes parfaits

Sur la route

Au volant, on est parfaitement installés et bien maintenus dans les magnifiques fauteuils. La position de conduite est idéale. En ville, le gabarit du gros break a de quoi impressionner et il faudra le prendre en compte à l’heure des manœuvres. Cependant tout se passe bien, notamment grâce à la direction ultra assistée et bien démultipliée ainsi qu’à la caméra 360°, très pratique. Le 4 cylindres turbo diesel D5 de 235ch qui équipe notre modèle se montre souple et volontaire. Le couple disponible assez bas (480Nm à 1750 tr/min) permet de s’extraire facilement du flot de circulation.

Volvo-V90-Cross-Country

Avec presque 5m de long, le V90 CC se faufile plutôt bien

Sur voie rapide ou sur autoroute, le V90 Cross Country prend toute sa superbe. L’insonorisation poussée grâce au travail acoustique et au vitrage feuilleté vous coupe complètement de l’extérieur (et du claquement du 4 cylindres) hormis quelques bruits aéro causés par les ENORMES rétros (tout droit issus du XC90). On en profite pour laisser faire le régulateur adaptatif couplé au « Pilot Assist » qui offre une conduite « semi-autonome » en gardant l’auto dans sa voie en plus de gérer les distances avec la voiture de devant. On en profite également pour profiter du somptueux système audio Bowers & Wilkins de 1400W (19 HP) qui offre une restitution quasi parfaite et une dynamique à citer en exemple. Ce système, facturé 3.400€ est une option INDISPENSABLE.

Volvo-V90-Cross-Country

Son truc, c’est le voyage au long cours

Une fois sortis de l’autoroute, les grandes nationales déroulantes mettent en exergue le léger gain en confort par rapport à un V90 classique, déjà parmi ce qui se fait de mieux dans la catégorie. Le tarage paraissant plus souple de ce Cross Country filtre encore mieux les raccords et aspérités sans pour autant pomper façon péniche. La monte en 235/50/19 de notre modèle aide avec ses flancs hautes. En courbe c’est zéro problème mais il faudra s’habituer au léger roulis en prise d’appui quand ça se resserre et au complet manque de remontés d’infos dans la direction. Ça reste étonnamment précis. Ce n’est cependant pas une sportive et le côté « inerte » de ce châssis, même en mode dynamique vous le rappellera sur les petites routes. Le bébé pèse quand même son joli 1900 kg.

Volvo-V90-Cross-Country

Ça penche un peu mais les appuis sont solides

De plus, le 4 pattes D5, même s’il est performant (7,5s de 0 à 100 et 230 en pointe), n’apporte pas l’agrément à la hauteur du confort et du pédigrée de ce V90 CC. Le couple est présent en bas mais il s’essouffle après 3000 tr/min et n’est pas agréable à l’oreille à l’accélération. Heureusement qu’il est très bien secondé par une boîte auto GearTronic 8 parfaitement gérée. Non, on lui préfèrera le cruising tranquille en mode Eco (ici la boîte dispose en plus d’un mode roue libre). Pour les aventuriers, le mode Offroad vous permettra, en plus de rouler sans soucis en tout chemin, de pouvoir crapahuter sans arrière pensée sur certaines pistes difficilement carrossables. Un petit plus qui ajoute encore à la polyvalence de l’engin.

Volvo-V90-Cross-Country

Que ce soit sur la route ou sur les chemins, ce V90 CC est royal !!

Bilan

Après plus de 1600 km à son bord sur tous types de routes, ce V90 Cross Country m’aura enchanté. D’abord très content de retrouver Volvo, j’ai été séduit par la polyvalence supplémentaire et par l’aura de ce break surélevé qui se pose en réelle alternative au SUV. Ses points faibles ? Il n’en a pas beaucoup : une conso un peu haute (difficile de descendre en dessous des 8 litres) et un coffre qui ne fait plus partie des cadors de la catégorie avec pourtant 560L en 5 places 1525L banquette rabattue. Dernier point négatif (et pour moi le plus important de tous), le 4 cylindres 2 litres, même s’il est bon, n’aura jamais la présence et l’onctuosité d’un 6 cylindres, motorisation qui rendrait ce V90 Cross Country parfait sur tous les points.

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_text_separator title= »FICHE TECHNIQUE « ][vc_column_text]Dimensions (Longueur/Largeur/hauteur) : 4,95 m / 1,90 m / 1,54 m

Moteurs : 4 cylindres en ligne turbo diesel, 1 969 cm3

Puissance maxi : 235 ch à 4 000 tr/min

Couple Maxi : 480 Nm à 1 750 tr/min

Transmission : Intégrale, boîte auto 8 rapports

Poids à vide (Constructeur) : 1 885 kg

Rapport poids/puissance : 8,02 kg/ch

Vitesse maxi : 230 km/h

0 à 100 km/h : 7,5s

Conso mixte : Annoncé 5,3 litres/100 km (8,4L sur 1600 km)

CO2 (g/Km) : 139

Roues AV : 235/50/19

Roues AR : 235/50/19

Coffre : 560 à 1 526 L

Tarif : A partir de 54.350€ (Model essayé environ 83.000€)[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_text_separator title= »LA CONFIG’ DU BILLET AUTO »][vc_column_text]Pour notre config’ on a choisi un V90 CC D5 en version Luxe de couleur Brun Erable Métallisé (1.110€) avec les jantes « 10 branches 226″ en 20″. A l’intérieur, on a choisi le cuir Brun (Série) et le ciel de pavillon noir (365€), le volant sport avec palettes (240€) ainsi que les incrustation en noyer anthracite (Série). Niveau options on a opté pour la suspension adaptative pneumatique (1.980€), le système audio Bowers & Wilkins ainsi que la surveillance d’angle mort. Le toit ouvrant, le HUD et les sièges massants font eux parti de l’équipement de série de la finition Luxe. Au total, notre config’ ressort à 83.210€ … On est au niveau des allemands.[/vc_column_text][vc_masonry_media_grid element_width= »3″ grid_id= »vc_gid:1492263934277-b78fcb17-9736-8″ include= »19738,19739,19740,19741″][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_text_separator title= »VIDEOS »][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_column_text]

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_text_separator title= »PHOTOS »][vc_masonry_media_grid grid_id= »vc_gid:1492263956308-8b86a11d-8802-4″ include= »19695,19698,19693,19704,19703,19702,19701,19700,19697,19699,19705,19706,19707,19708,19709,19694,19696,19710,19711,19712,19713,19714,19715,19716,19717,19718,19719,19720,19721,19722,19723,19729,19730,19728,19731,19732,19733,19734,19727,19726,19725,19724,19735,19736,19737″][/vc_column][/vc_row]

1
La note du V90 Cross Country
StyleHabitacleConfort
Moteur quelconque Consommation 80.000€ pour un 4 cylindres ?
4.3On la veut 😉
Style
Habitacle
Moteur
Comportement
Avis des lecteurs 9 Avis