Essai du Ford Edge dans sa version Titanium avec le 4 cylindres 2,0L TDCi de 210 ch. Que vaut ce grand SUV importé des US sur nos routes françaises?

Le Ford Edge c’est tout d’abord un SUV avec de belles mensurations (l 4.80m, L 2.18m, H 1.69m), un empattement de 2.84 m pour un poids de 1949 kg. Le 2,0L TDCi de 210 ch, accompagné de la boîte automatique powershift à 6 rapports n’est pas de trop pour propulser la bête avec ses 450 Nm pour un 0 à 100 km/h en 9,4s. Le coffre n’est pas en reste avec une capacité de 602 L (pouvant aller à 1847L). Il est aussi équipé d’une transmission intelligente iAWD qui permet de répartir au mieux le couple aux 4 roues en cas de nécessité, sachant que c’est une traction la plupart du temps. 

A l’extérieur sa peinture « blue jean métallisée » et ses grosses jantes de 19″ (235/55) finissent de mettre en valeur le véhicule qui à pour lui un physique avantageux. Il présente vraiment bien avec sa calandre imposante, ses feux avants qui me rappellent un SUV de production anglaise, ses feux arrières transparents parcourus par un immense bandeau de LED (du plus bel effet) et son profil sportif pour finir le tout.

A l’intérieur, on aime ou on aime pas c’est à dire que si vous cherchez des matériaux nobles et des plastiques moussés partout vous allez déchanter surtout si on prend en compte les 48.500€ (sans options) que coûte cet Edge. Il ne faut pas s’alarmer non plus et c’est plutôt bien fait au final. Les ajustements sont corrects et ça ne grince pas malgré tout le plastique présent dans l’habitacle. A mon goût manquait les sièges en cuirs ( en option à 2500€) qui auraient donné un côté plus qualitatif à l’ensemble mais les sièges en tissus font le job en étant confortable même s’ils manquent un peu de maintien. l’empattement permet de se sentir à l’aise à son bord, aussi bien à l’avant qu’à l’arrière sans oublier les nombreux espaces de rangement facilitant la vie à bord. 

Niveau technologie embarquée, il est plutôt bien pourvu avec son catalogue d’options « Hi-tech » facilitant grandement son utilisation. Notamment avec les détecteurs d’angles morts ( option 550€) qui peuvent fonctionner aussi en marche arrière utile lors de certaines manœuvres sans visibilité (sortie de stationnement), les airbags aux ceintures arrières (option 225€, attention à la compatibilité avec les sièges enfants). Les phares LED dynamiques et adaptatifs avec fonction feux de routes automatiques (option 1550€), la direction adaptative (option 700 €) qui rend le maniement du Edge plus agréable et la caméra avant avec fonction grand angle (option 400€) facilitant la vision périphérique à l’avant. La liste d’options est déjà assez longue mais il en reste encore quelques unes qui font grimper le prix du modèle d’essai à 54.575 €. Au moins on a de quoi faire et mention très bien à la sono de chez Sony qui envois les watts (pour la petite dernière, option à 650€)

A la conduite, on sent bien que ce SUV en impose sur nos routes, plus particulièrement dans les endroits exigües (les Highways US doivent lui manquer un peu). Malgré tout on se sent en confiance et on arrive à le mener partout même si les centres-ville peuvent parfois donner quelques sueurs froides. Dans l’ensemble ça se conduit bien et le 2.0L TDCi procure de bonnes relances quand cela est nécessaire. J’ai pu remarquer qu’il faisait tourner les têtes mêmes dans les beaux quartiers parisiens pourtant déjà bien fournis en beau SUV. 

Pour conclure, j’ai passé un excellent weekend à son bord et malgré quelques points à noter comme la difficulté de boucler les ceintures à l’arrière, la ceinture à l’avant coté passager (manque d’allonge pour les plus corpulents) et les portes arrières assez longues qui peuvent vite coincer dans les endroits serrés. Il n’en reste pas moins un très bon véhicule, un poil cher, mais pour le coup équipé comme il se doit avec toute la technologie qu’il peut embarquer. Pour celui qui aime l’exotisme et trouve les SUV premiun trop racoleurs, il peut se révéler un très bon choix aux vues des prestations fournies. Juste un regret,  que les moteurs essences n’aient pas fait la traversée eux aussi.

LA CONFIG DU BILLET

Cela serait quasi le même que le modèle d’essai (nous avions un modèle 2016) sur une base Titanium (49250€, modèle 2017), avec le 2.0L de 210 ch, peinture bleu jeans (800€), le pack Luxury (3000€), le pack technologie (2000€), la caméra avant grand angle (400€), la direction adaptative (700€), la surveillance des angles morts (500€). Configurez le votre ici.

LES PHOTOS

LA VIDEO


0