Alpine A110

Elle a été annoncée et les premiers essais presse sont pour bientôt. L’engouement autour de la nouvelle Alpine A110 est tel qu’elle est déjà collector, avant même d’avoir posé les roues sur le tarmac.

La renaissance

L’Alpine A110 nouvelle génération est destinée, tout comme son aïeule, à devenir l’emblème de la marque. En cette année 2017, elle symbolise d’ailleurs la renaissance d’Alpine, marque si chère et adulée par tant. Présentée officiellement à Genève en 2017, la nouvelle A110 fait désormais l’objet d’une spéculation particulière.

La nouvelle A110 en compagnie de son aïeule

L’Alpine

La nouvelle A110, c’est une berlinette de moins d’une tonne avec un 4 cylindres 1.8l turbo en position centrale arrière développant 252ch et 320Nm de couple. Avec tout ça, les perfs sont au rendez-vous avec un 0 à 100 km/h expédié en 4,5s et 250 km/h en pointe. De plus, pour la conception de l’A110, Alpine a fait appel a de grands noms de l’équipement et de la compétition : Brembo fournit les freins, Fuchs s’occupe des jantes allégées et Sabelt se charge des splendides sièges baquets. La boîte mécanique n’est malheureusement pas au programme. Ce sera EDC pour tout le monde. La boîte double-embrayage à plalettes au volant a été choisie car cette unité particulière à l’avantage d’être plus légères que la mécanique, rarissime.

La ligne est immédiatement reconnaissable car calquée sur son illustre devancière et modernisée avec goût. Dans l’habitacle, le gène de la course est évidemment présent et on se sent enveloppé par ce cockpit qui vous donne envie de filer direct sur des routes… Alpines… C’est peut-être le moment pour vendre rapidement sa voiture non ? C’est tentant en tous cas 😉

Pure propulsion, elle est faite pour ça…

La première Edition

C’est le nom qu’Alpine a donné aux 1955 premiers exemplaires à sortir d’usine (année de lancement de la marque). Affichés à partir de 58.300€, ils seront numérotés et offriront une dotation d’origine plutôt fournie. Jantes Forgées Fuchs, Baquets Sabelt, échappement actif et j’en passer. Inutile d’appeler votre banquier, tous ces exemplaires se sont écoulés en seulement quelque heures…

Particularité de la Première Edition : son habitacle suréquipé

Et ce n’est pas tout ! Désormais les carnets de commande sont plein à craquer et alors que les premiers modèles immatriculés s’apprêtent à prendre la route, la recherche en seconde main à d’ores et déjà commencé pour certains.

PHOTOS

0