A peine sorti des concessions, Mercedes présente la nouvelle chasseuse d’Audi S3 et Volkswagen golf R !

La 4ème génération commence « en douceur » avec cette version A35 développant pas moins de 306 chevaux tout de même ! Concernant l’A45, elle sera aux alentours des 400 chevaux avec une motorisation hybride afin de courser les RS3 et futur M140i.

Dans cette petite version, elle vient titiller les compactes sportives asiatiques et françaises, mais aussi la Golf R, la Seat Leon Cupra R et surtout, l’Audi S3.

Performances et Motorisation

Coté performances, le bébé AMG propose déjà des chronos hors normes ! 4.7 secondes le 0 à 100 km/h soit seulement 5 dixième de plus que sa grande sœur l’A45 mais, plus important, le même temps qu’une Ford focus RS qui développe 44 chevaux de plus !

Elle reprend à peu de chose près la même recette que l’A45 AMG puisqu’elle est équipée d’un 2 litres turbocompressé de 306 chevaux et 400 Nm de couple, une boite à double embrayage 7G Speedshift DCT, tout cela dispatché dans une transmission 4 roues motrices non permanente. Cette transmission envoie, en temps normal, tout le couple aux roues avant. Elle peut cependant répartir jusqu’à 50% du couple sur l’essieu arrière pour ne perdre aucune motricité.

Dynamisme

Concernant le comportement, l’A35 propose 5 modes de conduites : Chaussée glissante, confort, sport, sport + et un mode entièrement personnalisable.

On ne va pas se mentir, c’est bien le mode sport + qui nous intéresse… Le plus ! Il propose une sonorité optimisée et un double débrayage automatique pour la boite de vitesse.

Il faut rajouter à cela une suspension adaptative, disponible en option. Il va de soi que les réglages seront beaucoup plus fermes en mode sport + afin d’accroître l’efficacité du véhicule dans les virages.

En parlant de virages, un système électronique baptisé AMG Dynamics fait son entrée. Il joue le rôle d’un différentiel à glissement limité en intervenant sur la roue arrière intérieure.

Pour stopper la bête, les ingénieurs ont opté pour des disques 350 millimètres perforés et des étriers fixes 4 pistons. Elle promet déjà des freinages diaboliques !

Le Style

Parlons style à présent ! Pour être franc avec vous, je ne suis toujours pas emballé par le virage stylistique qu’a pris Mercedes ces derniers temps. Néanmoins, dans cette version, je trouve le style plutôt équilibré, sportif sans trop en faire. Plus prononcé qu’une 308 GTI sans tomber dans le kitch d’une Civic type R.

Les boucliers sont agressifs, en témoigne cette petite lame devant le passage de roue, ou encore le diffuseur très inspiré de la course.

Je regrette tout de même l’entourage des canules d’échappement qui n’a pour moi, pas lieu d’être.

Cependant, le béquet, visible comme un classe G au milieu d’une forêt de Smart, me plait beaucoup. Il est certes imposant, mais reste fluide sur la ligne de la voiture.

On remarque aussi les jantes noires de 18 pouces, qui restent élégantes malgré un coloris qui peut vite être tape-à-l’œil.

La présentation Officielle

Vous souhaitez la voir de vos propres yeux ? Alors ça tombe bien car elle sera présente lors du Mondial de l’Automobile dans moins d’un mois ! Et si elle vous plait, vous pouvez la commander dès octobre 2018. Les premières livraisons sont attendues pour janvier 2019.

Nous vous retrouvons vite pour un essai digne de ce nom.

Les photos

0