Après dix années de service, l’Aston Martin Vantage première génération prend une retraite bien méritée.

Fruit du partenariat entre Aston Martin et Mercedes-AMG, cette Aston Martin Vantage se veut moins raffinée mais plus caractérielle. Les fans de la marque et les cinéphiles voyaient la DB10 de l’espion britannique dans 007 Spectre préfigurer le style de cette nouvelle Vantage. Si les bases sont les mêmes, elle n’est pas une copie de la DB10 mais bien un modèle à part entière.

A l’avant, le nez plongeant affiche des phares plus larges et surtout une nouvelle calandre plus proéminente intégrant directement la lame avant. L’arrière est, lui, plus chargé. Les feux arrière sont reliés entre eux par une bande lumineuse (tendance du moment ?), un immense diffuseur englobe les quadruples sorties d’echappement. Les traits caractéristiques d’Aston Martin sont pourtant bien présents sur cette nouvelle Vantage : des flancs sculptés, des hanches larges et un travail aérodynamique poussé. En effet, le splitter avant dirige le flux d’air sous le véhicule où un système de clapet gère la distribution là où l’air frais est nécessaire. Le plus gros de l’air est cependant dirigé en direction de l’arrière où le diffuseur se charge de l’évacuer. D’une longueur totale de 4.47m, elle est plus courte de 28.4cm par rapport à la BD11 mais bénéficie d’un empatement plus long.

A l’intérieur, ce n’est ni une DB10, ni une DB11. Un ensemble très travaillé surtout dans sa partie basse avec des commandes positionnées en V inversé où le bouton de démarrage, en pointe, est entouré des rapports de boite. Les progrès technologiques des écrans tactiles ne sont pas parvenus dans cette Vantage au vu du pad tiré du catalogue Mercedes. Le nouveau châssis Aluminium intègre un bloc V8 4.0l bi-turbo développant 510ch et 685Nm de couple. Aston Martin annonce un 0 à 100km/h en seulement 3.6s et une vitesse maxi de 313km/h. Une répartition des masses de 50/50 et une meilleure rigidité en torsion assurent à cette Vantage un comportement radicalement different de la précédente génération. Si le bloc V8 est celui de la Mercedes-AMG GT S, il intègre une cartographie différente. La boite ZF huit rapports est elle aussi différente de la GT allemande (une boite méca sera proposée au catalogue quelques temps après le début des livraisons). Pour la première fois chez Aston Martin, la Vantage intègre un différentiel arrière électronique, directement relié à l’ESP (totalement deconnectable).

Cette nouvelle Vantage est la deuxieme voiture du plan produit de la marque après la DB11 avant l’arrivée de la prochaine Vanquish en 2019 et le futur SUV, le DBX. La Vantage sera vendue à partir de 160 000€ en France sans compter les options et l’ecotaxe. Les premières livraisons devraient débuter au second trimestre 2018.

.

PHOTOS

0