Pirelli pneus F1 2018

Avant le début de la saison en Australie le 25 mars prochain, Pirelli nous a conviés au MotorVillage sur les Champs-Elysées pour nous présenter leur dispositif et leur gamme de gommes pour 2018.

Les règles changent, les pneumatiques aussi

Après de gros changements en terme de réglementation en 2017, Pirelli, fournisseur officiel pneumatique en F1, s’est adapté pour fournir les gommes capable d’accompagner l’évolution des autos. Résultat : des performances qui ont fait un bon assez impressionnant. Pour 2018, même schéma avec des autos encore plus rapides.

Pour répondre aux attentes de la réglementation, des écuries, des pilotes et également à ce bond en performance pour 2018, Pirelli nous annonce pas loin de sept gommes sliks (de l’hyper-tendre au super-dur) et deux pluies (Intermédiaire et « full wet ») avec pas loin de trois composés différents.

Les nouveautés

Cette année, le manufacturier a choisi en accord avec les écuries d’attendrir les gommes de deux crans par rapport à 2017. Toutes les gommes déjà présentes l’an dernier se retrouvent un cran plus tendres tandis que l’introduction du nouveau Hyper Soft (rose) fait grimper la tendresse encore d’un cran 😉

Le super dur (orange) est d’ore-et-déjà homologué mais n’est pas choisi d’office. Il est simplement disponible en « backup » au cas où les conditions de grip et la configuration météo / abrasivité de la piste le demanderaient.

Superbe nouveauté également en 2018 (désolé je suis obligé de m’en réjouir), le retour du Grand Prix de France au Circuit Paul Ricard en juin prochain !!!

Le règlement

Pour 2018, voici comment les équipes et pilotes devront fonctionner avec les pneumatiques, on le sait, élément primordial de la performance, car seul élément de l’auto en contact avec la piste…

o Pirelli fournira trois composés différents de pneus pour temps sec aux équipes, que ces dernières utiliseront lors de chaque weekend de course. Le nombre de jeux de pneus slick fourni pour chaque voiture durant un weekend restera de 13.

o Pirelli sélectionnera deux jeux devant être disponibles pendant la course et un jeu du composé le plus tendre sera également conservé pour la Q3 (dernière partie des qualifs). Les équipes composeront leurs 10 jeux restants à partir des trois composés disponibles lors de chaque course.

o Les choix faits par les équipes peuvent varier pour chacune de leur voiture, de sorte que des équipiers puissent avoir différents nombres de composés disponibles pendant un weekend donné.

o Comme par le passé, les pilotes doivent continuer à utiliser au moins deux composés différents lors d’une course par temps sec.

o Les pilotes ne passant pas en Q3 pourront utiliser ce jeu (souvent l’Hyper-soft) pendant la course.

o Les équipes doivent communiquer leurs choix de composés à la FIA avant chaque course et au moment opportun pour respecter les délais fixés avec Pirelli. Les décisions demeureront secrètes jusqu’à deux semaines avant une course.

Copyright: Andy Hone/LAT Images

Toujours plus vite

Avec le gain en tendresse et l’évolution des autos au niveau moteur / châssis / aéro, les gains en temps au tour pourraient atteindre les deux secondes par rapport à l’an dernier. Pirelli, en collaboration avec les autorités de la F1, ont donc travaillés à rendre la course plus vivante à travers les nouveau composés et les nouvelles gommes pour des stratégies en course et hors course. Alors ? Sommes-nous partis pour une saison 2018 palpitante ? Rendez-vous le 25 mars prochain en Australie pour avoir un premier élément de réponse 😉

 

Photos

1