Quelques jours après notre visite du Geneva International Motor Show, voici le debrief des voitures qui m’ont marquées.

KOENIGSEGG

Une nouvelle édition avec un stand Koenigsegg impressionnant. Deux modèles m’ont tapés dans l’oeil.

Le premier est une Regera client parée d’une superbe livrée en carbone proche du « British Racing Green ».

Le second est une Agera RS nommée Gryphon. Le carbone brut est souligné de touches de feuilles d’or. Le petit plus de cette auto est le casque couleur carrosserie posé sur le toit. Gros coup de coeur.

LAMBORGHINI

Sur le stand Lamborghini, pas vraiment de nouveautés, mais une nouvelle version de la « petite » Huracan sous la dénomination Performante. Cette Huracan s’offre un peu plus de puissance (40ch), moins de kilos et un aéro actif ALA (Aérodinamica Lamborghini Attiva). Grâce à cela, la Huracan Performante s’arroge le record, pour une voiture de production sur la boucle nord du Nürburgring, en 6’52. Egalement vu à ses cotés, une plus classique Aventador S.

McLAREN

Première vraie grosse nouveauté de ce salon, la superbe McLaren 720S.

Avec ces lignes, qui plaisent ou non, il est indéniable que cette nouvelle McLaren ne laisse pas indifférent. Pour ma part, je la trouve cette 720S superbe, avec des détails impressionnants, comme l’ouverture des portières dont la partie supérieure est vitrée, offrant ainsi plus de luminosité à l’habitacle. Elle se pose sur la première marche de mon podium du salon. A chacun son opinion, à vous de voir…

FERRARI

La deuxième révélation attendue de ce GIMS 2017 est la nouvelle Ferrari 812 Superfast.

Si cette 812 Superfast m’a moins marquée que la McLaren, elle en reste néanmoins un magnifique bolide. Sur le stand, sont exposées deux 812 Superfast, l’une rouge et cette version avec une livrée gris anthracite mat du plus belle effet (surtout avec l’éclairage qui foisonne au plafond).

LIBERTY WALK

Ici on mixe les deux marques précédente, Ferrari et McLaren avec une 488 GTB et une 650S.

Impossible de dire que Liberty Walk n’a pas été digne de son ADN : des ailes élargies, de l’aéro impressionnant, des suspensions pneumatiques qui posent radicalement les deux autos au sol. Après test, seuls les doigts parviennent à s’insérer dessous.

MTM

Le préparateur allemand exposait sur son stand une impressionnante RS3 Street Legal.

Le but de cette exposition était de présenter le futur pack (esthétique et moteur) pour la Audi RS3 Berline. Une sacrée présence due à son coté quelque peu DTM.

PORSCHE

Cette année la grosse attraction du stand Porsche est indéniablement la nouvelle GT3

Cette nouvelle version de la 911 GT3 propose donc quelques nouveautés plutôt sympathiques. Le « Flat-Six » passe de 3.8l à 4.0l de cylindrée avec une puissance de 500ch. Niveau perfs, cette GT3 n’est pas en reste, le 0 à 100 est abattu en 3.4s avec la boîte PDK. Mais le principal point d’intérêt de cette nouvelle GT3 est la possibilité de la commander en usine avec une boîte manuelle. Elle reprend également les roues arrière directrices de la GT3 RS, pour des passages en courbes plus rapides.

 

RUF

Cette année le constructeur allemand RUF nous présentait sa nouvelle CTR 2017.

Cette CTR 2017 est inspirée de la mythique CTR « Yellow Bird » de 1987 en terme d’esthétique. Pour le reste cependant, place à la modernité. Le Flat-Six 3.6l Biturbo RUF développe ici 710ch et 880Nm. Le châssis, lui, est en fibre de carbone permettant à la belle/bête d’afficher un ratio poids/puissance de 1,6kg/ch. Impressionnant !!!

GEMBALLA

On reste en Allemagne et sur base Porsche, mais c’est chez Gemballa que l’on se dirige pour y découvrir l’Avalanche.

J’ai vu les images de synthèse et la voici en vrai. Une chose saute aux yeux, et oui je veux évidement parler du monstrueux aileron posé à l’arrière de l’engin. Si l’esthétique de cet appendice est quelque peu discutable, son utilité est indispensable pour garder sur la route les 820ch et 950Nm de la bête. Le petit détail qui m’a plu, se sont les quatre sorties d’échappement en forme de réacteur d’avion de chasse (coïncidence ?).

ALPINE

On change de registre pour partir sur de plus classique. Comment aller au Salon Auto de Genève sans passer sur le stand qui a beaucoup teasé depuis plus d’un an maintenant ? Voici donc l’Alpine A110.

Esthétiquement elle est réussie, c’est indéniable. Il ne reste plus qu’a voir si le moteur et les performances seront dignes de son coté sportive (et de l’histoire de son nom).

BMW

Le stand BMW affichait, quant à lui, de nouvelles déclinaisons de sa dernière Série 5. En premier lieu, la superbe M550i

Elle fait son entrée dans la gamme de la Série 5 tout en haut de l’affiche. Avec un V8 4.4l auquel les mécanos de M Performance ont greffé deux turbos à double entée (Twin Scroll) poussant sa puissance à pas moins de 462ch et 650Nm.

Egalement exposée, la version Touring de la Série 5 G30 dans une configuration esthétique M Performance.

 

RANGE ROVER

Partons maintenant en Angleterre avec le nouveau Range Rover Velar.

Si je suis moins fan du coté quelque peu « Evoque » de ce Range Rover Velar, je ne peux nier sa stature imposante. Il se placera dans la gamme entre le Evoque et le Range Sport et ira concurrencer les BMW X3 et Audi Q5.

 

ASTON MARTIN

Pour finir ce petit tour d’horizon des véhicules qui nous ont marqué lors de ce Salon de Genève 2017, je vous présente l’Aston Martin AM-RB 001 qui répond maintenant au doux nom de Valkyrie.

Cette Aston Martin Valkyrie prépare le constructeur Anglais à une nouvelle architecture auto prévue pour 2021. La marque ailée cherche donc à concurrencer les supercar à moteur central tels les Ferrari 488 GTB ou autre McLaren 720S. A voir si Aston réussira son défi.

BRABUS

Au milieu de toutes ces autos plus fantastiques les unes que les autres, il y a toujours un préparateur qui présente une voiture qui sort de l’ordinaire. Cette fois, direction Brabus et sa Smart Ultimate 125.

Brabus remplace sa Smart Ultimate 120 par la nouvelle génération des Smart Fortwo et Fortwo Cabriolet. Cette Ultimate 125 doit son nom à sa puissance, bien évidement, avec 125ch et 200Nm qui sont sortis du petit 3 cylindres 0.9l Turbo, mais aussi au nombre d’exemplaires qui seront produits. En tout cas, avec ce bleu turquoise, il y a des chance de la voir arriver de loin.

Voila qui conclut notre debrief du Salon International Auto de Genève 2017. Je vous présentais ici mes coups de coeur et non un résumé complet du salon.

0