On le sait tous, la rareté coûte cher. Alors quand il ne reste que 2 exemplaires sur 3 de la Ferrari Thomassima de 1967, il est logique que son prix soit à sept chiffres.

Dessinée par le grand carrossier, spécialiste des voitures de courses, Piere Drogo à qui l’on doit, entre autres, la 330 P4 Le Mans 1967 d’où elle tire son style, la Ferrari Thomassima est la création de Tom Meade. Cet américain s’est rendu, dans les années 60, à Modène solliciter l’accord d’Enzo Ferrari pour construire 3 voitures spécifiques. La numéro I fut détruite lors d’une inondation à Florence vers la fin des années 60. La numéro III, quant à elle, est exposée au Musée Ferrari officiel.

L’esthétique très proche de la 330 P4 ne portera cependant jamais l’emblème Ferrari, le Cavallino rampante, puisque la carrosserie repose sur un châssis Cooper Climax F1 de 1967 lui ôtant le droit de l’arborer. Le moteur est, lui, à 100% d’origine Ferrari puisqu’il s’agit du V12 3.0 L Colombo des fameuses Ferrari 250 lové en position centrale arrière.

La première apparition officielle de cette voiture se déroule lors du prestigieux Concours d’Elégance de Pebble Beach en 1968 où elle est titrée comme Ferrari 250 P4. Considérée comme perdue en 1971, elle a été achetée par son propriétaire actuel en 1983 puis entreposée quelque temps après ça. Elle refait surface cet été après 7 années de restauration lors du même concours d’élégance qui l’a fait connaitre en 1968.

Elle est désormais en vente sur Ebay pour la modique somme de 9 000 000 de dollars soit 7 910 000 euros au court actuel.

PHOTOS

[cq_vc_gallery images= »9521,9522,9523,9524,9525,9526,9527,9528,9529,9530,9531″ onclick= »link_image » custom_links_target= »_self » itemwidth= »235″ offset= »4″ outeroffset= »0″ minwidth= »240″]
0