nouvelle audi a6 C8

Audi nous présente ce matin la huitième génération de sa berline routière. La nouvelle A6 se renouvelle en mettant les petits plats dans les grands, surtout niveau techno.

Lignes maison

Tout d’abord, coté esthétique, pas de grande surprise. Audi joue aux poupées russes et l’A6 se différencie très peu de ses soeurs A7 et A8. Les lignes sont élégantes et résolument futuristes. Le côté technologique de la nouvelle berline transpire à travers son design. Les dimensions évoluent peu avec 4,94m de long, 1,87m de large et 1,46m de haut. Seules les roues prennent de l’embonpoint avec des jantes pouvant tailler jusqu’à 21″. Quoi qu’il en soit, cette nouvelle A6 en impose de part son côté statutaire.

Des écrans partout !

A l’intérieur, nouveau sièges, nouvelle console centrale et nouveau tableau de bord. Une constante : les écrans. La nouvelle A6 reprend les attribut de ses soeurs A7 et A8 avec une configuration à 3 écrans. Le virtual cockpit est évidemment de la partie et se retrouve ici accompagné de deux écrans de 10,1″ en haut et 8,6″ en bas de la console centrale. Permettant d’afficher et de géré l’info divertissement, les commandes de climatisation et tous les paramètres de l’auto, ces écrans sont configurables et personnalisables à la manière d’un smartphone. Gros plus quand il s’agit de technologie tactile, un retour haptique (par vibration et son) confirme la commande.

Toute cette technologie ne force pourtant pas le design. Au repos, l’intérieur de l’auto est doux et dominé par les dales noires entourées l’aluminium. Le dessin n’en est que simplifié.

A l’arrière, l’espace aux jambes est encore amélioré et Audi promets un confort inédit sur le segment pour les passagers. Le système audio optionnel B&O offrira pour la première fois sur l’A6 le sensationnel son 3D même à l’arrière.

Nouveau chassis et hybridation légère pour tout le monde

La nouvelle A6 profite d’une construction incluant toujours plus d’aluminium et de nouveaux trains roulants pour proposer la suspension pilotée et la direction intégrale histoire de recoller au top du modernisme sur le segment. A son lancement, elle sera disponible avec 4 motorisations :

  • Un V6 TFSI de 340ch et 500Nm
  • Deux V6 TDI de 231ch (500Nm) et 286ch (620Nm)
  • Un 4 cylindres TDI (A6 40 TDI) de 204ch et 400Nm

Les V6 diesel seront associés à la boîte Tiptronic (ZF) 8 rapports tandis que le V6 TFSI et le 4 cylindres TDI bénéficieront de la S-Tronic (double-embrayage) 7 rapports. La transmission quattro sera de série sur les 6 cylindres.

Toutes ses motorisations seront associés à une hybridation légère composée d’un alterno-démarreur associés a une batterie lithium-ion de 48V sur les V6 et 12V sur le 4 cylindres. Le but ? Réduite les conso de 0,7l aux 100 selon Audi.

Presque autonome

La nouvelle Audi A6 embarque un système d’assistance à la conduite à la pointe pour nos jours. Le régulateur adaptatif et désormais prédictif sur l’A6, assisté par cinq détecteurs radar, cinq caméras, douze capteurs à ultrasons et un scanner laser. La déjà très avancée conduite prédictive que nous avons pu tester sur l’A4 promet d’être encore plus aboutie.

Présentée à Genève, nous aurons la possibilité d’approfondir tout ça. La nouvelle Audi A6 arrivera sur le marché cet été.

VIDEO

PHOTOS

2