[vc_row][vc_column][vc_column_text]

L’hybride se généralise alors les généralistes « s’hybrident ». C’est indéniable. L’offre hybride rechargeable de Volkswagen, nommée GTE, s’étend sur les berlines et breaks Passat après avoir été inaugurée sur la Golf. La marque nous a donné rendez-vous sur les routes sinueuses de Corse pour prendre cette Passat GTE en main.

Le tour du proprio

Apparue en début d’année, la 8ème génération de Passat a d’emblée fait fort. Son design tendu mais élégant lui confère un aspect statutaire dès le premier regard et son équipement haut de gamme fait en sorte que le ramage soit à la hauteur du plumage. Seul l’offre moteur n’était pas à la hauteur à mon sens. Que des 4 cylindres et des « hautes » puissances trustés par des TDI qui claquent, aussi efficaces soient-ils. La version GTE propose la même solution ingénieuse que sur la Golf : prendre le moteur le plus agréable à conduire de la gamme, le 1.4l TSI de 156ch et l’accoupler à un moteur électrique de 85kW (115ch). Résultat ? Une puissance combinée de 218ch (204 sur la Golf) et surtout, 400Nm de couple maxi… sur les roues avant seulement. Voilà qui devrait être intéressant sur la route.

IMG_1486

Le bouclier avant spécifique et la signature lumineuse en « C » sont du plus bel effet

Extérieurement, la version GTE se distingue par un bouclier spécifique intégrant la signature lumineuse en « C » désormais distinctive de la gamme hybride de VW. Les feux Full LED adaptatifs de série et la calandre reçoivent un liseré bleu, lui aussi distinctif de l’électrisation. Disponible en berline ou en break SW, certaines teintes de carrosseries et jantes lui seront propre.

_DSC0330

Les sorties d’échappement intégrés rendent bien et dégagent une impression de qualité

A l’intérieur, on retrouve cet habitacle bien fini mais un peu fade. Pour remédier à cela, les versions françaises recevront de série l’Active Info Display, cet écran de 12,3” très agréable en lieu et place des compteurs ainsi que la sellerie mixte cuir/alcantara. La présentation est tout de même très qualitative et colle, voire dépasse les standards de la marque. A l’avant, les sièges sont fermes mais confortables et la bonne position de conduite se trouve facilement. Les passagers arrière auront suffisamment de place dans la berline et dans le break et leur 4,77m de long pour 1,83m de large. Le coffre de la berline est juste gigantesque avec 586L tandis que le break enfonce le clou avec 650L, pouvant même aller jusqu’à 1780L.

IMG_1509

Les versions françaises de la GTE auront l’Active Info Display et la sellerie Cuir/Alcantara de série

 Sur la route

Contact, rien … Par défaut, la Passat GTE démarre en « E-Mode », il n’y a donc aucun bruit. La boîte DSG 6 en D et c’est parti. L’auto se déplace en mode hybride, sur le couple de l’électrique et je dois avouer que c’est assez agréable. Alerte et vive, je ne m’attendais pas à autant de facilité et tout électrique. Pour la ville, c’est parfait et ça tombe bien, notre périple nous menant de Bastia à Calvi commence dans les bouchons causés par le Bastia-PSG du jour, qui nous aura fait perdre une bonne heure. La Passat de son côté se débrouille très bien grâce au Taffic Jam Assist et reste en électrique tant que la pression sur l’accélérateur ne se fait pas trop insistante. Vous pourrez même forcer le E-Mode mais serrez limités à 50km et 130 km/h. La route se dégage et c’est le moment pour nous de passer en mode GTE en vue des splendides sections de montagne qui nous attendent. Ce mode a la particularité de tirer le meilleur des deux motorisations afin d’avoir l’auto la plus performante possible. Et ça marche !

_DSC0279

Loin d’être une sportive, la Passat GTE n’aura cependant pas démérité dans les lacets Corses

Ne l’oublions pas, avec son moteur électrique et ses batteries, la Passat GTE n’est pas une ballerine. Avec 1722kg sur la balance, elle prend 270kg par rapport au TSI « Classique ». C’est aussi une routière qui n’a pas la prétention d’être une sportive, il faut donc replacer tout ça dans son contexte. La suspension DCC (option) réglée sur sport et c’est parti en mode GTE à l’attaque des virolos. Première surprise, ça avance bien ! Le 0 à 100 km/h annoncé en 7,4s est vérifié et les relances sont très bonnes grâce au couple de l’électrique. Deuxième surprise, la direction est précise, bien pesée et informative. C’est qu’on pourrait presque prendre du plaisir ! Presque car le train avant a parfois du mal à digérer les calories que les moteurs lui envoient et les pneus s’avouent vite vaincus. Quand vous en êtes là, vous allez déjà vite. L’arrière, lui, est sur un rail. Malgré nos « ferventes » sollicitations, il n’aura pas bougé de la journée. Très bon point pour la sécurité. Et oui, car la vocation première de cette Passat GTE, c’est d’avaler les 1100 km annoncés avec le plein et les batteries à 100%, en toute décontraction. Contrat rempli pour moi car la suspension filtre bien les aspérités et autres déformations tandis que l’insonorisation poussée et la sono de bonne qualité vous poussent à calmer le rythme et à apprécier.

Bilan

Une familiale honnête, habitable et agréable à regarder cette Passat GTE. De plus, le vaillant TSI 1.4l couplé au moteur électrique distille une souplesse inconnue des TDI et affiche une consommation tout à fait honnête. Les 1,7 l/100km sont clairement une utopie mais les 4/4,5 litres sont faisables sans problème. Confortable, étonnamment dynamique mais à 47.360€ pour la berline et 48.680€ pour le break (hors bonus de 4000€) elle n’est pas donnée. Heureusement, l’équipement, basé sur la finition haut de gamme Carat, y ajoute l’Active Info Display et les feux Full LED. Une altérative au diesel ? De plus en plus oui.

La Passion :

  • Ligne statutaire
  • Hybridation réussie
  • Comportement routier

La Raison :

  • Tarifs élevés
  • Certaines options mesquines
  • Boîte capricieuse au rétrogradage

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_text_separator title= »FICHE TECHNIQUE » color= »black »][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_column_text]

Dimensions (Longueur/Largeur/hauteur) : 4.77m/1.83m/1.48m

Moteurs : 4 cylindres en ligne 1.4l TSI + Electrique

Puissance maxi : 156 + 115ch (Combinés : 218ch) 5500 tr/min

Couple Maxi :  400Nm en combiné de 0 à 3500 tr/min

Transmission : Traction, boîte double-embrayage 6 rapports

Poids à vide (Constructeur) : 1722kg

Rapport poids/puissance : 7,89kg/ch

Vitesse maxi : 225 km/h

0 à 100 km/h : 7,4s

Condo mixte(constructeur) : 1,7L/100 km

CO2 (g/Km) : 37 (Bonus 4000€)

Puissance fiscale : 6 CV

Tarifs : A partir de 47.360€ pour la berline et 48.640€ pour le break (Bonus non déduit)[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_text_separator title= »LA CONFIG’ DU BILLET AUTO » color= »black »][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_column_text]

La Passat GTE du Billet Auto serait une SW Bleu Harvard (640€) avec les jantes 18″ Monterrey (815€), la suspension DCC, la sono 10HP 700€ (1015€), le toit ouvrant panoramique (1320€), affichage tête haute (600€) et pas mal d’autres … Au total, on est à 59.921€ ![/vc_column_text][vc_media_grid element_width= »3″ grid_id= »vc_gid:1462709978699-3f207c81-b3de-7″ include= »9624,9626,9628,9627″][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_text_separator title= »VIDEO » color= »black »][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_column_text]

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_text_separator title= »PHOTOS » color= »black »][vc_media_grid grid_id= »vc_gid:1462709978700-90442ffe-d539-0″ include= »9619,9613,9614,9615,9616,9617,9618,9620,9621,9622,9623,9612,9611,9610,9609,9608,9607,9606,9605,9604,9603,9602,9601,9600,9599,9598″][/vc_column][/vc_row]

Plus d'articles